Par Michel Worobel.

Neuilly est le village de mon enfance.

Les cartes postales nous indiquent que le bureau de poste de Neuilly a déménagé 3 fois.

Mais avant l’ouverture d’un bureau de poste, les habitants pouvaient déposer leurs courriers dans une boîte au lettre relevée par un facteur rattaché au bureau de recette de Bassou. Voici une lettre de Marie Moreau ? parti de Neuilly le 8 mai 1845 à destination de Monsieur Victor Mercier marchand grande rue prés des fontaines Auxerre. Le facteur appose le lettre D au moyen du cachet qui est dans la boîte aux lettres de Neuilly. Il emmène cette lettre au bureau de Bassou qui applique le cachet à date de Bassou (9 MAI 1945), la taxe 2 manuscrite et le 1d qui correspond au « décime rural » prélevé en supplément pour le service rendu par le facteur. Le postier d’Auxerre applique son cachet d’arrivée « 9 MAI 1845 ».

Neuilly le 8 mai 1845

Monsieur

Je vous prie de ma faire passer par le père Léspagnol ou autre

6 Mètres de marchandises semblables à l’échantillon que vous adresserez chez monsieur xxx aubergiste à Bassou ; si vous pouviez me la faire passer demain 9 courant cela me rendrai service car je serais à Bassou ce jour là.

Je vous salue.

Marie Morexxx

En haut manuscrit : satisfait.

Catégories : Articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *